Les livres électroniques et le contexte de la recherche académique

Le SDIS a acquis au fil des ans un certain nombre de livres électroniques. Plusieurs chercheurs ont également fait des demandes d’achat en spécifiant qu’ils souhaitaient la version électronique, ayant sans doute en tête l’idée que ce serait livré en forme de fichier PDF qu’ils pourraient partager avec leur équipe. Toutefois, sauf chez les grands éditeurs académiques (Springer, Wiley, etc.), ce n’est que rarement le cas.

Plusieurs modes d’accès aux livres électroniques existent. On peut les regrouper en trois grandes familles.

Les livres à accès très limité

  • Google Books (streaming) : les documents acquis ne sont lisibles qu’à partir du compte Google de la personne qui en fait l’acquisition. La partie accessible à tous est généralement composée d’extraits plus ou moins courts, selon l’entente entre Google et l’éditeur d’origine. Il ne s’agit pas de PDF et le texte ne peut ni être téléchargé, ni copié-collé, ni imprimé.
  • PDF avec DRM (Digital Right Management) : c’est la norme chez plusieurs éditeurs de l’univers des bibliothèques publiques et des liseuses. Ce mode oblige la création d’un compte personnel chez un tiers pour permettre la lecture, qui peut aussi être limité dans le temps. Les DRM « sont des verrous numériques censés protéger les droits d'auteur en interdisant à un utilisateur qui a acheté un produit de pouvoir le dupliquer et de le partager ».[1] [2]
  • PDF à usager individuel: certains (heureusement rares) éditeurs ne proposent que des livres électroniques pour un seul individu, les fichiers PDF étant alors bloqués sur un seul poste, celui du téléchargement, et ne pouvant qu’être lus à l’écran ou à la limite imprimés une fois pour des fins de sauvegarde.

Les livres en accès semi-limité

  • Licences personnalisées par agglomérateurs : les agglomérateurs sont des entreprises de service qui offrent le contenu de producteurs de contenus sur la base de licences dont la géométrie varie en fonction de choix des éditeurs et des acheteurs (ex: un ou plusieurs lecteurs à la fois, etc.). Les documents sont généralement en PDF, mais pas toujours. L’acquisition se fait  par collections complètes ou titre par titre. Les collections peuvent varier dans le temps selon les termes des contrats entre éditeurs et agglomérateurs. Les acquisitions par titre sont généralement accompagnées d’un droit accès perpétuel accordé à l’acquéreur (c’est-à-dire que le livre reste accessible pour l’éternité… du moins tant que la plateforme existe), et parfois de frais d’accès annuels. Le SDIS a des ententes avec deux de ces fournisseurs (EBSCO et Dawsonera) qui offrent une vaste gamme de titres. Le même genre de plateformes est aussi accessible via les services de la BANQ (gratuit pour les citoyens du Québec, inscription obligatoire)
  • Modèle académique classique : les grands éditeurs commerciaux offrent leurs livres électroniques via leur propre plateforme avec droits d’accès perpétuels. Les documents sont en PDF et sont structurés de façon quasi-similaire aux articles de revues académiques. Ils sont aussi doté de DOI et généralement repérables, parfois même chapitre par chapitre, dans les outils de recherche bibliographique.
  • Modèle basé sur la confiance : quelques petits éditeurs vendent leurs livres en fichier PDF sans installer de technologie de contrôle et font simplement confiance aux termes des licences que les acquéreurs doivent accepter avant l’achat. Le SDIS les héberge alors sur son intranet afin d’en respecter la licence.

Les livres en accès libre

  • Libre accès : tout comme dans l’univers des revues académiques, un nombre croissant de livres sont offert en libre accès. Et tout comme dans l'univers des revues académiques, une certaine méfiance sur la qualité du contenu est requise.

Livres électroniques signalés dans l’Outil de découverte au SDIS[3]

Éditeur / agglomérateur

Sujet

Titres (approx)

Accès

Notes

Gouvernements du Canada et Québec

Publications officielles

74 000

Libre

Rapports et autres publications, liens stables via la BAnQ et  BAC

Livres en accès libre

Divers

12 000

Libre

Livres en accès libre, divers formats de lecture

Springer

Sciences de la terre et de l’environnement

2 200

Perpétuel

PDF, 2010 à aujourd’hui

Myilibrary

Divers

730

Perpétuel

Pas du PDF : lecture à l’écran ou impression limitée. Projet du BCI.

Institute of Physics

Physique

100

Perpétuel

PDF, 2013 à aujourd’hui

Wiley

Urbanisme, statistique, sciences de l’eau, environnement, etc.

70

Perpétuel

PDF, achat à la pièce

L’Harmattan

Sciences sociales

15

Perpétuel

Lecture à l'écran. Possibilité de télécharger le PDF pour un temps limité (fichier chronodégradable), achat à la pièce

EBSCO

Divers

5

Perpétuel

Lecture à l'écran. Possibilité de télécharger le PDF pour un temps limité (fichier chronodégradable), achat à la pièce.

Il existe plusieurs guides expliquant comment repérer ces livres électroniques dans l'Outil de découverte de l'Université du Québec, comme par exemple celui-ci: http://bibliotheque.uqat.ca/FR/BIBLIOTHEQUE/LIVRES_ELECTRO_O_D

 

[2] Curieusement, encore aujourd’hui en 2016, un nombre significatif de petits éditeurs, dont de nombreux francophones, ne jurent que par ce modèle, qui est pourtant mal reçu dans l’univers académique.