Les organisations européennes de financement de la recherche mettent le poing sur la table pour le libre accès

in

De nombreuses organisations nationales de financement de la recherche viennent de mettre leur pied par terre et leur poing sur la table. Devant la sape et la résistance organisée par les éditeurs commerciaux dans la transition vers le libre accès pour les publications scientifiques, 11 organisations européennes ont décidé conjointement qu’à partir de 2020, le groupe exigera que chaque article qu’il finance soit librement disponible dès sa publication.

Le groupe, qui gère plus de 7 milliards d’Euros de fonds de recherche, a indiqué que les délais embargos de 6 ou 12 mois que de nombreux éditeurs imposent avant la « libération » en accès libre d’un article, ne seront plus acceptés.

Mieux encore, le groupe ne permettra plus la publication dans des revues dites hybrides, qui facturent des abonnements aux institutions ET des frais aux auteurs pour obtenir la diffusion en libre accès d'articles individuels, une attitude connue sous le pseudonyme grimaçant de double dipping dans le milieu des bibliothèques académiques.

Les auteurs devront donc se tourner vers d’autres revues pour continuer à recevoir du financement OU les éditeurs, s’adapter à la nouvelle donne. Ce qu’ils ne feront pas grincement de dents, comme on peut le deviner…

Pour en savoir plus :

https://www.ledevoir.com/societe/education/536595/offensive-europeenne-contre-les-geants-de-l-edition-scientifique

http://www.sciencemag.org/news/2018/09/european-science-funders-ban-grantees-publishing-paywalled-journals