Le père du Facteur d'impact (FI) n'est plus

in

L'inventeur de la mesure bibliométrique la plus connue et la plus utilisée depuis plusieurs décennies est décédé le 26 février dernier. Honni des uns pour qui le système ne fonctionne pas correctement et contient trop de biais, copiés avec plus ou moins de succès par d'autres dont certains prédateurs, mais néanmoins très utilisés dans l'attribution des bourses et du financement de la recherche, l'invention d'Eugene Garfield a révolutionné la façon dont la science se déploie.

Né en 1925 à New York, gradué de l'Université Columbia en 1949 comme chimiste, il fut un temps assistant de laboratoire, assez longtemps pour découvrir que la quantité d'information scientifique publiée dépassait la capacité humaine d'assimilitation ainsi que les moyens d'indexation d'alors. Ce constat le mit sur le chemin de sa grand idée: il fallait analyser la qualité des travaux publiés (et surtout en fait la qualité des revues qui les publiaient) en fonction de leur écho dans la littérature existante par le biais des citations faites à ces travaux. C'est d'ailleurs sur ce principe qui mena à l'algorythme fondateur du moteur de recherche Google. Yop! Dieu utilise le facteur d'impact...

Il travailla ensuite dans à la bibliothèque de John Hopkins University, à Baltimore, où il put mettre sa grande idée en action aqvec de vrais moyens techniques.

En 1956, il fonda une entreprise, Documation, qui fut le berceau commercial du FI. Plus tard connu sous le nom de Institute for Scientific Information (ISI), l'entreprise basée à Philadelphie donna également le jour à des produits bibliographiques omniprésents tel que Current Contents, Science Citation Index devenu Web of Science et quelques autres, avant d'être rachetée par le conglomérat multinational Thomson-Reuters dans le courant des années 90s. La production du Journal of Citation Reports, l'entité qui a le monopole du FI pour la planète académique, est aujourd'hui la propriété d'un fonds d'investissement en innovation.

Le Facteur d'impact (FI) est un ratio du nombre de citations faites, à l'intérieur d'une période de 2 ans, aux articles publiés par une revue donnée. Par exemple, si la revue XYZ a publié 100 articles en 2012 et qu'a la fin de 2014, ils ont été cités 100 fois, le facteur d'impact de la revue XYZ sera donc de 1,000.

La scientométrie (et sa branche la bibliométrie) est aujourd'hui un domaine de la science avec ses experts, ses réseaux et ses centres de recherches. Au Québec seulement, signalons le professeur Vincent Larivière de l'Université de Montréal, l'Observatoire des sciences et technologies (OST) à l'UQAM, et même le professeur Benoît Godin de l'INRS, centre UCS.

--

Pour en savoir plus: Wouters P (2017) Eugene Garfield (1925-2017). Nature 543(7646):492-492.  Doi: 10.1038/543492a

--

Autres billets du blogue du SDIS sur le FI:

Du facteur d'impact comme source de motivation en recherche

Le facteur d'impact de plus en plus critiqué

Comprendre le Facteur d’impact (FI) et autres mesures de qualité bibliométriques

Les tricheurs de facteur d'impact...

Métriques

--

Photo: Chemical Heritage Foundation [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons