Dessiner sa thèse ou la science par la bande… dessinée

in

La majorité d’entre nous connaissons PhD Comics, petite chronique humoristique qui illustre hebdomadairement les déboires de la vie d’un thésard.

Le même thème des difficultés de ce type d’effort intellectuel a aussi été repris par quelques personnes, dont entre autre Tiphaine Rivière et ses Carnets de thèses.

Mais ce ne sont pas toujours les côtés sombres qui sont mis en illustration, mais aussi la connaissance elle-même.

Ainsi, la bande dessinée devient pleinement un outil de communication académique avec Veronica Berns et son livre Atomic Size Matters, une bande dessinée sur la chimie des quasi-cristaux.

Source : http://news.wisc.edu/no-joke-chemistry-thesis-transmuted-into-comic-book/

Source : https://www.washingtonpost.com/news/speaking-of-science/wp/2015/04/21/how-comics-helped-one-woman-translate-her-chemistry-thesis-for-the-masses/

Mais pourquoi s’arrêter là?

Récemment, deux étudiants ont déposé leur thèse entière en BD. Non pas une excroissance alternative supplémentaire, mais bien la version originale, rien de moins.

Nick Dousanis a reçu un doctorat en éducation de Columbia University pour Unflattening, « a graphic novel about the relationship between words and pictures in literature. »

Source : http://boingboing.net/2015/06/21/doctoral-dissertation-in-graph.html

L’autre étudiant nous provient de l’University of Toronto, où Isaac Stein vient de compléter une thèse doctorale (Ed.D) en « Counselling Psychology ».

Source : https://www.linkedin.com/pulse/phd-thesis-graphic-novel-isaac-stein

 

A noter que l’INRS n’est pas en reste. Bien que ce ne soit pas un document à valeur officielle, en 2012, Laurie Tremblay, alors étudiante au doctorat en sciences de l’eau, produisit la magnifique  capsule La migration subreptice des eaux contaminées par un ancien site d'enfouissement de déchets (Capsules INRSciences, no 12).

 

Si une image vaut milles mots, imaginer un album complet…